WordPress, un CMS adapté pour un site éco-responsable ?

WordPress est le CMS le plus utilisé actuellement. Selon l’étude de W3Techs, il propulse près de 40 % de tous les sites présents sur le web ! Le système de gestion de contenu possède, en effet, de nombreux avantages parmi lesquels un temps de développement plus rapide, une maintenance simplifiée et une prise en main intuitive par les utilisateurs. Mais qu’en est-il de l’éco-conception ? Ce n’est définitivement pas un argument mis en avant pour WordPress et les informations sur ce sujet restent rares. Alors WordPress est-il un CMS adapté pour un site éco-responsable ?

WordPress, un noyau simple et open source

Rendre le code source de WordPress plus efficient

Depuis son lancement en 2003, l’objectif de WordPress est d’être un système performant, flexible, sécurisé et simple à utiliser. Pour remplir cette mission, les créateurs du CMS ont rendu leur projet open source. Chaque utilisateur a la possibilité d’ajouter, de modifier ou de supprimer des fonctionnalités du logiciel.

Le code source de WordPress peut ainsi être optimisé pour répondre aux principes de l’éco-conception. Cela passe notamment par :

  • une minification du code (HTML, CSS et JS),
  • la suppression des fonctions inutiles pour son site,
  • l’utilisation de tous les niveaux de cache du CMS,
  • l’optimisation du code ( emploi, si possible, de variables statiques, modification des itérateurs, etc.),
  • la rationalisation des requêtes SQL (limitation du nombre de résultats retournés, utilisation de procédures stockées, etc.).

Vous pouvez retrouver l’intégralité des « bonnes pratiques » adaptables à WordPress dans le livre de Frédéric Bordage (expert Green IT) : Ecoconception web/les 115 bonnes pratiques.

WordPress est-il éco-conçu ? 

L’ensemble des « bonnes pratiques » précédentes requièrent certaines connaissances en programmation.

Mais, un des points forts de WordPress est d’être accessible à tous. L’installation du logiciel et d’un premier site internet demande seulement quelques clics intuitifs. La personnalisation peut ensuite se faire directement depuis une interface d’administration, sans avoir besoin de toucher au code source. Ces sites « standards » peuvent-ils alors être éco-responsables et performants ?

WordPress repose sur PHP qui est un langage moyennement énergivore. Parler d’écologie au niveau des langages de programmation semble étrange, pourtant, tous ne demandent pas les mêmes ressources notamment en termes de CPU et de RAM. Selon l’étude « Energy Efficiency across Programming Languages » réalisée en 2017 par six chercheurs universitaires, PHP apparaît au milieu du classement des « langages de programmation consommant le moins d’énergie ». Les premières places du podium sont occupées par C et Pascal. Ces langages compilés ont, en effet, tendance à être plus rapides et moins gourmands en énergie. Toutefois, en tant que langage interprété, PHP obtient des performances plutôt louables.

WordPress, dans sa version de base, avec ses deux thèmes disponibles par défaut, et quelques plugins n’est donc pas particulièrement énergivore. Le CMS constitue une bonne base pour personnaliser un site éco-responsable.

Cependant pour créer un site qui répond exactement à ses besoins, il est souvent nécessaire d’installer des thèmes et des plugins supplémentaires. Ceux-ci peuvent avoir de forts impacts sur les performances et l’efficience d’un site internet.

Les thèmes et plugins Wordpress sont-ils éco-responsables ?

Choisir le bon thème pour un site éco-responsable

L’écosystème de WordPress comprend un nombre incalculable de thèmes, gratuits ou payants avec des designs et des fonctionnalités spécifiques.

Toute personne en ayant les compétences peut développer et proposer un thème WordPress. Pour pouvoir être commercialisés, ces templates doivent répondre à des exigences graphiques, de sécurité et de compatibilité avec les plugins. Des normes de codage et d’optimisation des images doivent aussi être respectées, mais rien de vraiment contraignant en termes d’éco-conception.

Cependant, un code éco-conçu est un gage de performance, de rapidité et de légèreté pour un site internet, des arguments concurrentiels que les développeurs de thèmes cherchent à mettre en avant. On peut donc tout à fait trouver des templates sobres et peu énergivores. Les plus célèbres et utilisés sont Astra et Generate Press. De même, des constructeurs de pages très efficients existent tels qu’Oxygen Builder.

Pour savoir si le thème que vous avez choisi est éco-responsable, vous pouvez tester sa version de démonstration sur plusieurs outils comme :

Enfin, pour être certain d’avoir un template totalement éco-concu et unique, la meilleure solution reste encore de le développer soi-même ou de faire appel à des professionnels spécialisés dans le développement de site internet éco-responsables.

Installer uniquement les plugins nécessaires

Les plugins ou extensions WordPress peuvent considérablement impacter les performances de votre site.

L’éco-conception, peu importe le domaine, passe d’abord par une analyse réfléchie des besoins. En effet, le code le plus léger est toujours celui qui n’est pas écrit ! Avant d’installer un plugin, pensez donc à en vérifier la pertinence. La ou les fonctionnalités proposée(s) par l’extension sont-elles vraiment nécessaires à l’activité du site ?

De plus, les plugins peuvent être à l’origine de failles de sécurité ou de bugs lorsqu’ils ne sont pas régulièrement mis à jour par leurs développeurs et sur votre site. Lorsque c’est possible, il est donc préférable, là aussi, de développer ou de faire développer les extensions de son site. Cette solution est la garantie de garder le contrôle sur les fonctionnalités, d’avoir un outil correspondant exactement à ses besoins, et d’éviter la création de code mort ou inutile.

Chez Site Et Co., tous les sites réalisés avec WordPress comportent en moyenne moins de 10 plugins, les fonctionnalités supplémentaires étant prioritairement conçues sur mesure.

Quelques extensions restent néanmoins très utiles pour le fonctionnement et les performances de son site :

  • Updraft Plus pour les sauvegardes régulières site et de la BDD,
  • WordFence un antivirus et pare-feu indispensable pour la sécurité,
  • WP Rocket ou WP-Optimize pour booster facilement les performances (et en partie l’écoresponsabilité) de son site avec la gestion du cache, la minification et la concaténation du code, etc.
  • Yoast SEO pour optimiser le référencement naturel de son site

WordPress peut donc tout à fait être un CMS adapté au développement de site éco-responsable. Cependant, comme pour toute démarche d’éco-conception, il est primordial de bien réfléchir en amont à ses besoins et à des solutions efficientes pour y répondre.
Vous pourrez retrouver dans la partie « exemples de sites éco-responsables » » de Site Et Co. des exemples de sites éco-conçus avec WordPress.
Pour créer votre propre site éco-responsable, n’hésitez pas à nous contacter !

Laisser un commentaire